Vos droits et aides
Travailler

Please follow & like us :)

Follow by Email
Facebook
Twitter
LinkedIn

Travailler

Il existe plusieurs possibilités d’intégration du milieu professionnel pour les personnes en situation de handicap.

EN MILIEU ORDINAIRE

Qu’il s’agisse du secteur public ou privé la loi prévoit une obligation pour les entreprise de plus de 20 salariés d’employer des personnes en situation de handicap à hauteur de 6 % de leur effectif.

Les personnes en situation de handicap mental sont embauchées au même titre et droits que tout salarié, simplement les postes et conditions de travail doivent être adaptées à ces capacités.
L’employeur et le salarié peuvent bénéficier d’aides techniques et financières comme des contrats aidés, des aides à la personne ou autres aides auprès de l’Agefiph et du Fiphfp.

LES ENTREPRISES ADAPTEES (anciens ateliers protégés)

Ces entreprises ont une vocation sociale, mais relèvent du code du travail ordinaire.
Elles emploient en tant que salariés des personnes en situation de handicap dans l’incapacité temporaire ou permanente de travailler en milieu ordinaire. Les secteurs d’activités des entreprises adaptées de l’Adapei53 sont variés :  ménage, espaces verts, manutention, sous traitance : montage électronique, assemblage, …

Pour travailler dans ces entreprises, le salarié doit avoir obtenu par la CDAPH, une reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) avec préconisation d’emploi en entreprise adaptée. Ce statut lui permettra de postuler, soit directement,  ou à Cap Emploi de proposer sa candidature en entreprise adaptée.

LES ESAT

Ces établissements médico-sociaux accueillent des personnes en situation de handicap mental qui ne peuvent pas travailler durablement ou temporairement en milieu ordinaire ou en entreprises adaptées.
Cette décision est prise par la CDAPH sur évaluation d’une incapacité minimum inférieure au tiers de la capacité de travail d’une personne valide.  

L’objectif de ces structures est de favoriser  l’épanouissement des personnes accueillies en leur proposant une activité professionnelle complétée d’un soutien médico-social éducatif.

Les personnes accueillies en ESAT ne sont pas salariées et ne relèvent pas du code du travail ordinaire, mais ont droit à une rémunération calculée selon le temps travaillé (de 55 à 110 % du Smic) comprenant une rémunération directe et une aide au poste, complétée par l’allocation aux adultes handicapés (AAH).

Création Médiapilote